Qui sommes-nous ?

Encourager la persévérance scolaire et briser le cycle de la pauvreté

OPÉRATION BONNE MINE est un programme de la Saint-Vincent de Paul qui aide les jeunes à travers tout le Québec. Ce programme répond aux besoins d’accomplissement personnel, social et culturel des jeunes afin d’encourager la persévérance scolaire.

Mis sur pied par la SSVP afin d’aider les familles à diminuer la pression financière liée à la rentrée scolaire et d’autre part, aux jeunes de vivre une expérience positive à l’école, ce qui développe leur confiance en eux et les incite à poursuivre leurs études.

OPÉRATION BONNE MINE tente de relever le défi imposant qu’est de vaincre les statistiques qui démontrent que les enfants vivant sous le seuil de faible revenu sont plus à risque de quitter leurs études prématurément.

Notre mission

Opération Bonne Mine a comme principale mission de contrer le décrochage scolaire, encourager la persévérance scolaire et favoriser une accessibilité aux études pour tous.

En effet, aider les jeunes issus des milieux défavorisés à persévérer à l’école, c’est leur offrir la chance d’obtenir un diplôme, leur ouvrir les portes de l’emploi et donc leur permettre de briser le cycle de la pauvreté.

Les objectifs visés par le programme

Apporter une aide concrète aux enfants et aux jeunes adolescents dans le besoin.

Contrer l’isolement et le sentiment d’exclusion de l’enfant imputable au fait qu’il n’a pas en sa possession tout le matériel scolaire requis ou qu’il ne peut se payer des activités parascolaires de socialisation.

Augmenter l’estime de soi de l’enfant et lui permettre de se construire un avenir de qualité.

Conscientiser les jeunes, la population et les entreprises à l’importance de la scolarisation.

Favoriser la prévention du décrochage scolaire et les problématiques qui en découlent (emploi précaire, itinérance, toxicomanie, délinquance, etc.).

Afin de répondre à ces objectifs, trois volets ont été définis, chacun offrant des services spécifiques aux jeunes. L’application du programme et la mise en oeuvre de projets distinctifs varient selon les ressources humaines et financières disponibles.

Volet éducation

• Aide à la rentrée scolaire (frais d’inscription, frais pour le matériel pédagogique obligatoire, frais de dîner, de garde ou de transport, fournitures scolaires)
• Bourses récompensant l’amélioration du comportement et la persévérance

Volet culturel

• Sorties culturelles planifiées (pièce de théâtre, concert, etc.)
• Cours de formation (musique, théâtre, danse, etc.)
• Bourses (achat d’un instrument de musique, cours spécialisés, etc.)

Volet sport et loisir

• Activités parascolaires (sport, cuisine, sciences, camps d’été, camps de jour, etc.)
• Bourses (achat d’équipement, cours spécialisés, etc.)

Faites un don

En faisant un don à Opération Bonne Mine, vous aidez à contrer le décrochage scolaire chez les jeunes.

La mobilisation des donateurs locaux, permet la réussite de ce programme et l’engouement pour Opération Bonne Mine ne dérougit pas, mais encore aujourd’hui trop peu de gens connaissent notre organisation et tout ce que nous sommes en mesure d’accomplir pour le bénéfice de notre communauté. La poursuite de nos objectifs impose actuellement un budget de plus 60 000$ par année mais le potentiel est là pour accomplir encore mieux que cela.

Investir dans notre jeunesse, c’est croire en notre avenir !

Un merci très spécial à tous nos principaux donateurs et contributeurs.

Opération Bonne Mine en chiffres

Voici quelques données statistiques reflétant les efforts déployés par Opération Bonne Mine au cours des dix dernières années.

Il est capital de souligner qu’Opération Bonne Mine fonctionne sans aucun frais administratif ni de frais fixe, c’est donc 100% des dons reçus qui sont dédiés à notre cause.

en dons totaux

en bourses d'études

sacs à dos remis

en projets spéciaux

en fournitures scolaires

en support à différents programmes de développement

en cartes-cadeaux

en bourses et prix reliés à la persévérance scolaire

Pour l’heure, c’est plus de 450 sacs à dos remplis de fournitures scolaires et autant de certificats-cadeaux de 30$ échangeables pour des vêtements, accessoires & chaussures que nous distribuons aux enfants de familles défavorisées à la fin de l’été.

À cela s’ajoute :

Un généreux programme « bonifié » de remise de bourses d’études favorisant l’engagement, la persévérance et l’effort à l’étude dans les écoles secondaires de notre région.

Le soutien de nouvelles activités psychoéducatives dans les écoles primaires. Un concept que nous souhaitons développer davantage, toujours en partenariat avec les psychoéducatrices et éducateurs des écoles de la région.

En choisissant la lutte au décrochage scolaire, Opération Bonne Mine opte résolument pour sortir les jeunes des milieux défavorisés de la pauvreté. En effet, on constate un lien significatif entre la défavorisation socioéconomique et l’échec scolaire. À court terme, l’élève de milieu défavorisé risque de connaitre des retards scolaires et des échecs répétés ainsi que d’éprouver diverses difficultés d’adaptation.

Selon le bulletin statistique de l’éducation, le risque de décrocher a plusieurs causes :

problèmes durant le parcours scolaire

handicaps

difficultés d’adaptation ou d’apprentissage

milieux défavorisés

langue (enfants d’immigrés)

problèmes durant le parcours scolaire

handicaps

difficultés d’adaptation ou d’apprentissage

milieux défavorisés

langue (enfants d’immigrés)

Il est à noter que les enfants d’un milieu défavorisé peuvent accumuler plusieurs de ces causes de retard scolaire. Améliorer les conditions de réussite des élèves tout au long de leur cheminement scolaire favorise la persévérance scolaire.

Par ailleurs, des études confirment que l’absence de diplôme conduit à un revenu annuel inférieur et à un chômage endémique. Les décrocheurs participent moins à la vie de la société (élection, implication citoyenne) et cela entraîne un coût pour l’ensemble du Québec. Ainsi, l’impact du décrochage scolaire est néfaste dans la vie personnelle et sociale de l’individu et a des répercussions dans la société.

%

Dans l’ensemble du Québec, le taux actuel de décrocheurs (sortant sans diplôme ni qualification) au secondaire, dans le secteur public

DANS L’ENSEMBLE DU QUÉBEC, LE TAUX ACTUEL DE DÉCROCHEURS (SORTANT SANS DIPLÔME NI QUALIFICATION) AU SECONDAIRE, DANS LE SECTEUR PUBLIC

%

Dans l’ensemble du Québec, le taux actuel de décrocheurs (sortant sans diplôme ni qualification) au secondaire des familles sous le seuil de pauvreté avec des enfants de moins de 18 ans

DANS L’ENSEMBLE DU QUÉBEC, LE TAUX ACTUEL DE DÉCROCHEURS (SORTANT SANS DIPLÔME NI QUALIFICATION) AU SECONDAIRE DES FAMILLES SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ AVEC DES ENFANTS DE MOINS DE 18 ANS

Face à ce constat, nous devons nous interroger sur l’adaptation de nos services et il est intéressant de se questionner sur les facteurs qui influent sur la persévérance et la réussite scolaire des jeunes afin de pouvoir mieux cibler les actions qui devraient être mises en place.

Toujours selon les études, quatre types de facteurs ressortent :

Les antécédents familiaux

La situation économique
L’origine culturelle
La scolarisation des parents
Les livres et activités de lecture à la maison

Les habitudes de vie

La pratique d’activité physique régulière et soutenue
L’activité artistique
Le bénévolat
Une alimentation saine et suffisante
Le temps consacré à l’étude

Les caractéristiques personnelles

L’estime de soi
La capacité de contrôle de soi
La discipline au travail
La motivation
La confiance en ses capacités

L’entourage social

L’adaptation psychosociale
L’esprit de coopération
La complémentarité des ressources école/quartier

Selon le Ministère des Loisirs et de l’Éducation (2016), « l’école ne peut plus, à elle seule, assumer toute la responsabilité de hausser le niveau de persévérance et de réussite scolaires ».

De ce fait, Opération Bonne Mine se veut être complémentaire aux services offerts dans notre communauté en développant des partenariats solides avec les écoles et organismes communautaires* de Saint-jean-sur-Richelieu. Ces liens sont nécessaires à une action concertée pour harmoniser un programme orchestré selon les trois principes suivants :

* Conférence St-Vincent-de-Paul de St-Luc, Conférence St-Vincent-de-Paul St-Jean, Clinique de pédiatrie l’Étoile, Centre d’action bénévole d’Iberville, Comité de dépannage de l’Acadie, Mouvement SEM.

j

1. L’accomplissement

Afin de répondre aux besoins matériels
des enfants pour la rentrée scolaire.

2. Le développement

Afin de répondre au besoin d’appartenance des enfants en les aidant à développer leurs talents dans un processus d’apprentissage et de persévérance.

3. La reconnaissance

Afin de répondre au besoin d’estime des enfants en valorisant les efforts et la contribution à sa communauté.

L’équipe d’Opération Bonne Mine

Yvan Ouellet

Président

Jean-Simon
Roy-Cardinal

Vice-Président

Véronique Girardin

Administratrice

Nicole Thibodeau

Administratrice

v

Fil d'actualités

Un message de remerciement qui fait chaud au coeur

Un message de remerciement qui fait chaud au coeur

Ce qui est le plus valorisant pour toute l'équipe de bénévoles d'Opération Bonne Mine, c'est de voir concrètement le fruit de nos efforts jumelé aux dons de la population prendre forme. Les dons amassés permettent de répondre au besoin d’appartenance des enfants en...

lire plus

Contactez-nous

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter l’équipe d’Opération Bonne Mine.

Opération Bonne Mine